Le trail urbain : une discipline en pleine ascension !

Trail urbain : une discipline en pleine ascension

Depuis plus de deux ans, les courses en ville dites “trail urbain” ou “city trail” fleurissent. Que ce soit dans de grandes agglomérations telles que Lyon, Paris ou Bordeaux, ou dans des petites villes comme Besançon ou Hyères, le trail en ville mélange les genres en proposant des courses nature et sur le bitume (ou des pavés !).

Des distances modérées et peu de dénivelé

Avec un véritable aspect touristique, le city trail promet des distances rarement très longues sauf pour l’Ecotrail de Paris avec ses 80 km. Certaines courses proposent plusieurs distances allant de 10 à 40 km pour que tous les coureurs accèdent à ce type de course qu’importe leur niveau.

Il mélange :

  • chemins, sentiers
  • routes, trottoirs, escaliers
  • jardins, bois, parcs
  • lieux du patrimoine culturel ou industriel

Le dénivelé positif cumulé n’est jamais très important, cela va de 500 à 1500 m bien souvent. Le plus dur, c’est la succession de montées et descentes peu pentues et longues mais tout de même bien fatiguantes car elles imposent de nombreuses ruptures de rythmes. Imaginez-vous descendre une pente pour reprendre de plus belle avec une montée d’escalier… Vos quadriceps ne risquent pas d’apprécier mais c’est le jeu ma pauv’ Lucette !

Le trail urbain mélange chemins, sentiers, routes, trottoirs, escaliers, jardins, bois, parcs...

Question entraînement et équipement

Les distances étant faibles avec un dénivelé peu énorme, vous n’avez pas besoin d’enchaîner les longues sorties ni d’effectuer un kilométrage important chaque semaine. Il faut plutôt raisonner en durée d’effort en partant sur 35 km en 4h par exemple.

N'oubliez pas de prendre de quoi vous nourrir et vous hydrater

Faites-vous un plan d’entraînement spécial “trail” en incluant une sortie longue de 2h / 2h30 sur terrain accidenté (sentier, route caillouteuse, parcs…) ainsi qu’une séance spécifique de montée de marches et descentes pour endurcir vos quadriceps. Prenez aussi en compte que la météo ne sera pas forcément clémente et qu’il est donc important de s’entraîner sur terrains glissants et boueux.

Côté équipement, pas besoin d’emporter tout votre attirail ! Il vous faudra simplement :

  • des chaussures tout terrain, comme les Salomon X-Scream 3D, spécialement créées pour le citytrail
  • un espace de stockage pour emmener vos effets personnels ou de l’hydratation : un sac de running léger comme le S-Lab Sense Set ou le sac Agile 2 de Salomon ou une ceinture d’hydratation feront parfaitement le job
  • de quoi vous nourrir et vous hydrater : il est nécessaire de reprendre des forces pendant une course, même pendant un citytrail ! Une boisson énergétique type GU et de la nutrition Apurna feront l’affaire.

Important : n’oubliez pas de prendre une veste compacte pour l’arrivée, telle que la Impossibly Light de Nike, histoire de ne pas tomber malade dans la foulée.

Calendrier des courses urbaines

MARS 2016

Ecotrail de Paris

AVRIL 2016

Lyon Urban Trail

MAI 2016

Trail Urbain de Toulouse

Trail de Besançon

OCTOBRE 2016

Trail Urbain de Hyères

Trail Urbain Nantais

Calendrier des courses urbaines 2016

Le trail urbain a trouvé un vrai public séduit par le concept de la course en ville et course dans la nature. L’absence de grosses difficultés et la découverte d’une ville et de ses lieux insolites, beaux et culturels raviront un grand nombre de runners.

Tiphanie