Courses à obstacles : quel équipement choisir ?

Equipement course obstacles

Avec la course à obstacles, exit les courses monotones et lassantes, place à l’éclate, à la rigolade et à l’adrénaline ! Flaques de boue où il faut ramper, ballots de paille à gravir, ponts de singe à passer, tyroliennes, murs d’escalade… : il y en a pour tous les niveaux et tous les goûts.

Même si la bonne humeur est au rendez-vous, il vous faut néanmoins un équipement plus ou moins adapté pour ces courses un peu particulières. Découvrez dans cet article nos conseils pour bien vous équiper !

Comment s’équiper pour une course à obstacles ?

Que vous soyez débutant ou pro, le choix de vos vêtements aura un grand impact sur votre confort et votre performance.

Totalement mouillé, vous aurez aussi très froid durant cette épreuve. Des vêtements trop amples auront tendance à être lourds une fois trempés et à s’accrocher plus facilement aux branches ou obstacles. Optez pour un cuissard et des maillots près du corps comme ceux de la gamme Spartan de Reebok, spécialement conçue pour ce genre de course ou des hauts de compression pour les compétiteurs.

Il vaut mieux éviter le coton qui absorbe l’eau et la boue et privilégier des matériaux qui évacuent rapidement l’humidité tels que le Dri-FIT de Nike, SpeedWick et PlayDry de Reebok ou encore Climacool d’adidas.

Une bonne paire de gants vous aidera à franchir les obstacles quand vous serez mouillés. Gants de musculation ou gants de vélo, ils vous protégeront les mains et amélioreront la prise sur les ponts de singe ou les montées de cordes.

Chaussures course obstacles

Question chaussures de sport, il faut penser que si elles n’évacuent pas rapidement l’eau, elles deviendront lourdes et vous ralentiront. Préférez alors des chaussures de trail running spécialement conçues pour recevoir de l’eau et de la boue. Asics, Reebok, Salomon et adidas proposent de nombreux modèles : Runnegade, All Terrain, S-Lab ou encore Terrex Skychaser. Elles accrochent bien sur terrains boueux et glissants en plus d’avoir une empeigne respirante.

Cela dit, il n’y a pas de code vestimentaire, les participants aiment aussi se déguiser pour un côté fun et décalé qui nous plaît beaucoup !

À quelle course d'obstacle participer ?

S’équiper, c’est bien, encore faut-il participer à l’une des ces courses un peu hors du commun.

Les courses à obstacles poussent comme des champignons (même dans la Creuse !) pour le plus grand plaisir de tous. Amateur ou sportif confirmé, ces courses proposent des distances et nombres d’obstacles plus ou moins importants.

Vous avez envie de (re)tenter l’aventure ? Découvrez notre sélection de courses célèbres ou moins connues qui valent le détour.

En mai, vous retrouverez :

  • la Frappadingue X’Trem à Ardennes (Champagne-Ardennes) avec 12 km de course et 40 obstacles à franchir
  • The Mud Day à Paris avec 13 km de course et 22 obstacles à franchir
  • la Spartan Race à Saint-Jean-d’Angély (Poitou-Charente) avec 13 km de course et 20 obstacles à franchir
  • la Ruée des Fadas à Toulouse (Haute-Garonne) avec 12 km de course et 40 obstacles à franchir
  • la XMAN 06 à Saint-Martin-de-Vésubie (PACA) avec 9 km de course, 300 mètres de dénivelé et 20 obstacles à franchir
  • la Extrême Day à Miribel-Jonage (Rhône-Alpes) avec au choix 5, 10 ou 15 km de course et 10, 20 ou 30 obstacles à franchir

En juin, vous aurez :

  • la Spartan Race à Paris avec au choix 5 km de course et 15 obstacles à franchir ou 13 km de course et 21 obstacles à franchir
  • la Chti’Délire à Saint-Omer (Pas-de-Calais) avec 11 km de course et 20 obstacles à franchir

En automne, vous aurez également la possibilité de vous surpasser avec :

  • la Montbéli’hard à Montbéliard (Franche-Comté) en octobre avec au choix 2, 4, 6 km de course et 13 à 15 obstacles à franchir
  • the Jungle Run à Strasbourg (Alsace) en novembre avec 14 km de course 40 obstacles à franchir

Si vous souhaitez un aperçu des obstacles les plus originaux, direction Globe-Runners.fr, notre portail communautaire : l'article sur les obstacles les plus funs vous donnera envie de participer ... ou pas ! Et si ces obstacles ne vous font pas peur, il faut quand même vous préparer un minimum afin de ne pas flancher dès le premier tronc d'arbre à enjamber. Pour cela, l'équipe de Globe Runners vous a concocté un plan d'entraînement optimal !

Tiphanie